mercredi 26 juillet 2017

On se demande si les antiparticules antigravitent, mais on ne se demande pas si elles parcourent le temps en sens inverse (du futur vers le passé).
Ni même quel sens cela pourrait avoir, ni ce qui se passe quand ce qui descend du futur croise ce qui vient du passé.

Aucun commentaire: